Nouvelles de la RUI

Nouvelles de la RUI Opération GALT – 29 avril 2019

On récidive! Devant les échos positifs reçus par le premier numéro des Nouvelles de la RUI, nous avons décidé de récidiver et d’en produire un 2e. Maintenant que l’élan est lancé, le crayon va s’agiter!

Qu’est-ce qu’une RUI?

Vous connaissez la tendance d’utiliser plein d’abréviations et d’acronymes en tenant pour acquis que tout le monde en connaît le sens. Cela nous est arrivé hier quand une intervenante a demandé ce que c’était une RUI au juste. Excellente question!

La RUI désigne une zone de revitalisation urbaine intégrée. Il s’agit d’une approche globale de lutte contre la pauvreté, les inégalités et l’exclusion sociale sur un territoire géographique donné en se basant sur les acteurs locaux (citoyens, groupes communautaires, institutions, entreprises, etc.).

Autrement dit, il s’agit donc de travailler ensemble à améliorer les conditions de vie des résidents d’un territoire à partir des aspirations et besoins définis par et avec les gens qui vivent au quotidien dans ce territoire.

Une RUI, c’est nouveau?

Les RUI sont apparus dans le paysage montréalais lors du Sommet de Montréal en 2002. Par le passé, les opérations de revitalisation urbaine avaient tendance à être menées assez « brutalement ». Prenons l’exemple du Faubourg à la Mélasse où on a démoli des centaines de logements et érigé la tour de Radio-Canada avec de gigantesques stationnements autour. On pensait que c’était ainsi que l’on « redynamisait » un quartier. L’expérience a vite démontré que le bulldozer était très peu efficace pour revitaliser.

L’approche RUI est nettement plus chirurgicale. Elle part d’un territoire avec d’importants défis socio-économiques où les acteurs locaux choisissent de mener ensemble une action intégrée et adaptée aux réalités du milieu. Aux bulldozers, la RUI préfère des actions d’aménagement urbain, de logement, d’animation, de transport, de revitalisation commerciale, etc.

Et pourquoi l’Opération GALT?

Suite au Sommet de Montréal, 3 territoires ont été retenus en 2003 comme projets-pilotes. L’un de ces territoires était le secteur nord-est de Côte-Saint-Paul autour de la rue Galt. C’est ainsi que le nom d’Opération GALT a été adopté pour désigner notre RUI.

Solide échange-formation sur la participation citoyenne

Le 17 avril dernier, une dizaine d’acteurs du quartier se sont retrouvés afin de participer à l’atelier-formation autour de la participation citoyenne qu’animait Mathieu Madison du CERSÉ et Marie-Ève Labrecque de MTElles. On se rappelle que dans le cadre de la RUI Opération GALT, on veut vraiment placer les citoyenNEs au cœur de la démarche. Or cela est un défi et il faut plus que de bons mots pour y arriver. Il faut un savoir-faire et c’est ce que Mathieu et Marie-Ève travaillent avec nous.

Après un rappel des différentes étapes de la participation citoyenne, nous avons travaillé en ateliers afin de co-créer une activité que nous pourrions tenir au cours des prochains mois et qui concrétiserait une citoyenneté active et engagée.

Cette rencontre était la première d’une série d’activités d’accompagnement des partenaires locaux autour de cet enjeu de la participation citoyenne. D’autres étapes arrivent bientôt. À suivre!

Venez parler données, statistiques et réalités avec nous

Nous vous rappelons notre temps de travail ce mercredi 1er mai de 15 h à 16 h 30 afin d’échanger sur les nouvelles données statistiques tirées du dernier recensement et sur d’autres chiffres et observations pertinentes afin de dessiner les contours du territoire géographique à privilégier pour nos actions de revitalisation intégrée. Rendez-vous à nos bureaux pour ce bel échange!

Quelques données sur le HLM De l’Église

Saviez-vous que c’est en 1973 que ce HLM de 88 logements a été construit? L’État avait investi 1 437 000 $ à l’époque pour cette construction. Le HLM accueille des familles et des personnes seules en plus d’avoir des locaux pour l’organisme GALT.

Les adresses de ces logements vont du 1962 au 1980 rue Galt et du 1985 au 2015 rue Le Caron. C’est l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) qui est propriétaire des bâtiments et en assure la gestion.

Bonne route Erwan!

Notre ami Erwan Poences, agent de développement du Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier, est parti relever un nouveau défi professionnel à la Ville de Laval. Merci, Erwan pour la grande qualité de ton apport au développement du quartier et bonne chance dans tes nouveaux défis.

Le portrait de l’école primaire Marie-de-l’Incarnation

Le Comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal compile une série de données afin de dresser le portrait socioculturel des élèves fréquentant nos écoles primaires. Qu’en est-il du portrait de l’école Marie-de-l’Incarnation?

Ce portrait couvre 192 élèves de l’école. De ce total, 98 (51 %) ont leurs deux parents qui sont nés au Québec. 33 ont un seul parent né au Québec alors que 61 (32 %) n’ont aucun parent né au Québec. Quand on regarde maintenant le lieu de naissance des élèves, on note que 175 (89 %) sont nés au Québec et qu’une quinzaine d’élèves sont nés ailleurs qu’au Québec.

Au niveau linguistique maintenant, 143 élèves (73 %) ont le français comme langue maternelle, 8 ont l’anglais alors 44 élèves ont une autre langue maternelle (11 ont l’espagnol, 9 l’arabe, 5 le russe 3 le bengali, 3 le chinois, etc.).

Échos du dernier Comité de bon voisinage Turcot du Sud-Ouest

La dernière rencontre de ce comité a eu lieu le 16 avril dernier. Le Ministère des Transports a présenté le document d’information suivant :

Document d’information

Lors de cette soirée, à de nombreuses reprises, les gens ont déploré le fait que le marquage au sol des lignes et des arrêts soit largement déficient. Cela rend la circulation piétonne, cycliste et automobile dangereuse. Les gens de Transports Québec ont indiqué que certains marquages faits cet hiver n’ont pas duré plus de 24 heures! Ils ont promis qu’en avril et en mai, un grand coup sera fait afin de ramener le tout à « un standard régulier ».

Une résidente de la rue de Roberval a fait part de sa grande détresse physique et morale avec les importants travaux de démolition des piliers de l’autoroute qui sont menés le soir et la nuit. « Je goûte la poussière », disait-elle. Les responsables n’ont pu qu’indiquer qu’heureusement les travaux de nuit s’achevaient, mais qu’aucune autre mesure de mitigation n’était envisagée.

La prochaine rencontre de ce Comité aura lieu le lundi 3 juin 2019 à 19 h au Centre récréatif, culturel et sportif Saint-Zotique au 75, rue du Square Sir-George—Étienne—Cartier. Plus de détails au www.turcot.gouv.qc.ca

Vous connaissez l’endive?
page3image3826400

L’endive était le légume vedette du Marché mobile de fruits et légumes qui poursuit sa belle tournée. Lors de notre passage à l’Espace-citoyens ce 25 avril, nous avons été témoins d’une bonne discussion autour de ce légume moins connu : l’endive se mange-t-elle crue en salade ou cuite?

Après consultation avec des expertEs de ce légume, les 2 préparations sont possibles : cela dépend des goûts. C’est fou comme on a le sens du compromis ici!

On vous rappelle que le Marché mobile tient 2 arrêts dans le territoire de la RUI soit au GALT et à l’Espace-citoyens. L’offre en fruits et légumes à bon coût est très bonne. Allez en profiter!

Présence au Marché des Artisans

Concertation Ville-Émard/Côte-Saint-Paul et la RUI Opération GALT seront présents les 4 et 5 mai prochain au Marché des artisans qui se tient à l’Espace-citoyens. Venez encourager les artisans et artisanes puis passez nous voir : on va jaser de ce que l’on peut faire pour continuer à améliorer les choses dans le quartier.

Venez marcher avec nous sur le territoire de la RUI!

Rien de mieux que de marcher un bout de quartier ensemble pour mieux y découvrir ce que l’on aime et tout ce que l’on voudrait voir autrement. Nous vous proposons donc de reprendre la formule des opérations populaires d’aménagement (OPA).

Une OPA c’est une mobilisation de la population d’un quartier durant laquelle on observe, on réfléchit et on élabore des propositions concrètes pour améliorer notre milieu de vie.

Cet exercice d’aménagement part du principe que les citoyenNEs sont les expertEs de leur quartier. Comme ils en ont une connaissance continue au quotidien, ils sont les mieux outillés pour définir les enjeux et identifier des solutions et des propositions concrètes d’aménagement.

Nous vous proposons 2 rendez-vous. Vous choisirez celui qui vous convient le mieux.

  • Samedi 25 mai à 13 h
  • Mardi 28 mai à 10h

Point de rencontre : devant le local du GALT au 1946 rue Galt. Inscriptions requises s’il vous plaît ! 514-761-1665 poste 103

  • aidez-nous à rejoindre d’autres partenaires.

Nous aimerions être en lien avec un maximum d’acteurs du secteur de la RUI pour faire bouger les choses. Nous vous encourageons donc à nous transmettre vos commentaires ou idées, ceux de vos voisins, des membres de votre conseil d’établissement ou de votre conseil d’administration, de vos collègues de travail, bref de tous ceux et celles qui veulent agir ensemble afin d’améliorer les conditions de vie dans le secteur Galt de Côte-Saint-Paul.


L’équipe de la RUI Opération Galt

Pour nous joindre :

Christine Bernier, animatrice de vie de quartier

mobilisation@concertationspe.qc.ca

Concertation Ville-Émard-Côte St-Paul

Daniel Duranleau, agent de développement

operationgalt@concertationspe.qc.ca

6389 boul. Monk, Montréal, QC, H4E 3H8

514-761-1665

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *